Accueil...
Douces Pensées...
Mes Oeuvres...
Ma biographie...
Futures Expositions...
Presse & Media...
Mon Livre d'Or...
Mes Cotations...
Mes poèmes...
Mes Animaux...
Mes Ami(e)s...
Mes Photos...
Mes soirées...
Cannes...
Alicia...
Mes liens...

Contacter Martine

...:: MES ÉTATS D’ÂME… ::...

Artiste…

Artiste, ce nom qui fait rêver tant de monde…
Et que les médias aident à être au premier plan…
Artiste, ce nom qui est reconnu par tous…
Et que l’on reconnaît à travers les magazines…

Je suis artiste-peintre, sans être connue…
Peut-être malgré moi, je suis dans l’inconnu…
Pourtant mon travail plait à mes amis…
Mais je ne sens pas la passion de l’art chez eux…

J’aime cette création personnelle de mes doigts…
Ces tableaux qui resteront à travers les vies…
Et qui seront peut-être reconnus à ma mort…
Laisser des traces écrites à mes descendants…

Toutes ces couleurs chatoyantes qui vivent…
Au travers de mes sens sur la toile…
Ce moment ou je dois apposer ma signature…
Le voir encadré au mur, quel plaisir…

Ces créations que tous voudraient chez eux…
Mais qu’ils ne méritent pas, même en payant…
Car l’Art doit être aimé et chouchouté…
Ce que peux savent faire dans mon entourage…

Une toile vit à travers le temps passé…
Seuls les artistes savent lire les toiles…
Et rester des heures à les contempler…
Pour parfaire leur travail à tout jamais…

07 septembre 2000
 

Martine jung


A Luigi…

Lorsque l’on voit ta joie de vivre…
On oublie nos épreuves à passer…
Lorsque ton sourire s’émerveille…
On oublie nos pleurs ridicules…

Pourtant c’est toi qui devrait souffrir…
Alors que nous sommes en pleine santé...
Pourtant c’est toi qui devrait nous haïr…
Alors que nous pouvons marcher…

Jamais je ne t’ai entendu te plaindre…
Souvent tu nous aides moralement…
Jamais nous entendons ta douleur…
Souvent tu souffres en silence…

Tous le monde est attiré vers toi…
Personne ne voit ce fauteuil de métal…
On te respecte plus que tu ne le crois…
Personne ne parle de toi en mal…

Tu es l’exemple même de la réussite…
Nous avons beaucoup a apprendre…
Tu es notre porte bonheur vivant…
Nous t’écoutons avec notre cœur…

Pourtant dans ta solitude tu y penses…
Mais toi seul profite de ce que donne la vie…
Tu apprécies chaque minute de ton existence…
Car toi seul sait ce que la maladie enlève…
Ton bonheur nous prouve ce qu’est la rage de vivre…
Et souvent dans nos drames nous pensons à toi…
Et c’est toi qui nous donne l’envie de nous battre…

07 septembre 2000

Martine jung


Toi, cigarette…

Aujourd’hui, nous sommes le 24 mai 2004…
Une date que je ne peux oublier…
Aujourd’hui, je te jette cigarette…
Par respect pour mon père qui nous a quitté…

Tu es à mes côtés depuis les années 1970…
A traîner dans mes affaires…
Ou sur la table chez mes parents…
Dans ces grands cendriers qui fument encore…

J’aimais t’allumer dans ces moments intimes…
Le matin après mon café…
Lors d’une soirée entre amis…
Après l’amour tout en discutant…

Après je t’ai haï à tout jamais…
Quand tu as tué mon père…
Malgré cela j’aimais te griller…
Mais J’ai décidé de te tuer …

Maintenant tu vas me lâcher…
J’ai la volonté de te sortir de ma vie …
T’éloigner de moi à tout jamais…
Toi, qui détruit ces corps innocents…

Après 30 ans de dépendance…
J’ai envie de respirer…
D’oxygéner ce corps meurtri…
Toi, à qui j’ai donné mes souffrances…Adieu

24 mai 2004

Martine jung